Sleep Disorders

17.09.2011 - 17.11.2011

Vernissage le 17.09.2011 à 21:00

Nei Liicht Dominique Lang

Vernissage et cocktail samedi 17 septembre 2011 de 21h à minuit
Performances de Leif Elggren et Benjamin L. Aman à partir de 21h30
Finissage le 17 novembre à partir de 21h Performances de Gran Horno et Elizabeth Flunger à partir de 21h30


http://www.marionauburtin.com/sleep_disorders/index.html


SLEEP DISORDERS


Commissaires : Marion Auburtin, Danielle Igniti, Benjamin L. Aman


Que l'on soit perdu dans la rêverie ou écrasé sous la besogne, il arrive un moment de basculement où le repos libère la conscience du poids du monde, en l'abandonnant à son propre revers. On ne compte plus les références à la nuit ou à l'obscurité dans les arts visuels et poétiques. Profondeur de l'insondable ou véritable impuissance devant l'action, l'obscurité apparaît comme un idéal à l'émergence des formes et des forces les plus incernables. Sleep Disorders ne se veut pas une exposition centrée sur le rêve, ni même sur la nuit. 

Mais plutôt que d'essayer de mettre en avant une part possiblement efficace des oeuvres, nous proposons une exposition à l'état engourdi, un espace brumeux qui se dissiperait dans l'ombre des oeuvres et qui chercherait à faire de ce vaste contre-jour, le lieu même de ce qui se passe.

Sleep disorders montre des oeuvres dans lesquelles sommeille une instabilité, voire une forme de désordre imminent. Certaines pièces se perdent dans l'obsession, d'autres s'épuisent dans la contradiction, d'autres ne s'en sortent qu' au bénéfice du doute. Pourtant, toutes se fomentent au coeur d' une même incertitude, en quête d'un repos dont la promesse salvatrice semble être irrémédiablement remise au lendemain.

Sleep Disorders n'est pas une exposition centrée sur le rêve, ni sur la nuit, pourtant ce fut d'abord une exposition qui se déroula à Berlin dans la nuit du 10 juin 2010. Cette fois-ci, il s'agit d'étirer sur huit semaines ce temps paradoxal, jusqu'aux premiers signes du réveil, sentir sur la peau le souffle des oeuvres et dans l'espace, le goût amer de la nuit. N'attendons pas des artistes de nous amuser car ils ne sont pas amusants, ni de nous rassurer car ils ne sont pas rassurants. 

Benjamin L. Aman



UNE PROPOSITION ...
Voici donc une proposition de curateurs qui ne tient pas compte des sempiternels critères politiquement corrects comme Grande Région - jeunes artistes émergents et autres. Elle se fiche de l'âge des artistes, de leurs appartenance à une nation - un genre ou une école. Elle mélange les techniques - peinture - dessin - vidéo etc. et rend compte de cette volonté des artistes de jouer sur plusieurs fronts - curateurs - performeurs - musiciens - plasticiens. 
Nous nous intéressons aux travaux des artistes. Leur pouvoir de suggestion, l'ambiance qu'ils dégagent, la force expressive et le message ... insécuritaire!
ID